Journée famille à Valençay – dimanche 30 juin 2019

 

Le dimanche 30 juin, nous étions plus de quarante participants à la journée famille à Valençay pour faire connaissance avec Charles Maurice.

Les participants, membres des Ingénieurs et Scientifiques du Cher, du GR Centre INSA,  et des Ingénieurs Professionnels de France, venaient de toute la région Centre Val de Loire : Orléans, Tours, Blois, Bourges, La Ferté Saint-Aubin, Vineuil, Le Subdray, Argenton sur Creuse et même d’au-delà : Cusset, Ussel…

Nous avons commencé la journée par la visite du Musée de l’Automobile. Celui-ci présente l’évolution de l’industrie automobile française sur plus d’un siècle. Les véhicules sont issus de la collection des frères GUIGNARD.

Garagistes de père en fils depuis 1906 les membres de la famille GUIGNARD ont conservé au fil des années les voitures qu’ils possédaient et ont même étoffé leur collection, remarquable collection de plus de 60 voitures depuis 1898 en état de fonctionnement, complétée par une collection de véhicules de pompiers, motos, vélos, enseignes de garage, pièces détachées et affiches d’époque….

Nous avons pu profiter de l’exposition temporaire « Renault Nostalgie » et découvrir ou redécouvrir la 4CV dite la « Puce », la Dauphine ou l’Alpine A110.

Nous avons également pu admirer, au travers d’un film, l’exploit des « 4 mousquetaires », quatre amis : André Guignard, mécanicien, collectionneur, fondateur du musée, Olivier Turcat, petit-fils du constructeur automobile, Pierre Tairraz et P.F. Degeorges, reporters, qui décident de refaire Pékin-Paris en voitures d’époque, pour commémorer le raid de 1907. Cette Croisière Rouge se transformera au dernier moment en Croisière Mousquetaire, les autorités soviétiques ayant refusé le laisser-passer pour Pékin.

Au final, 15.000 kilomètres en trois mois, ce sera l’exploit réalisé par une Renault à carrosserie « sport » de 1907 prêtée par la Régie, assistée par la Delaunay-Belleville 1910 du musée de Valençay.

Le film nous fait vivre ce périple qui, finalement, les conduira du Cap Nord à Paris, par Helsinki, Moscou, le Caucase, la Turquie, les Balkans et l’Italie. Grâce à ces voitures d’un autre temps, rencontres amicales et paysages somptueux se succèdent. Le savoir-faire et l’amour d’André pour les mécaniques anciennes viendront à bout de toutes les difficultés, jusqu’à l’arrivée triomphale Place de la Concorde, le 7 octobre 1967.

A midi nous nous sommes retrouvés autour de notre ami Roland Martinet, Président de l’Association des Amis de Talleyrand, pour le déjeuner et surtout pour une conférence passionnante sur Charles Maurice de Talleyrand-Périgord : une vie, une œuvre sans pareilles.

Né à Paris le 2 février 1754, Charles Maurice de Talleyrand-Périgord sera évêque d’Autun, il rédigera l’article 6 de la Déclaration des Droits de l’Homme en aout 1789, en 1794 il s’exile aux Etats-Unis. De retour en France, il aide Bonaparte à préparer le coup d’Etat du 18 brumaire. En 1807, il s’éloigne progressivement de l’Empereur et au retour des Bourbons il retrouve, en 1814, son poste de Ministre des Relations Extérieures. Le 30 mai 1814, il signe le traité de Paris. Il est nommé ambassadeur à Londres de 1830 à 1834 et participe à la création de la Belgique neutre et indépendante.

Acquis en 1803, à la demande et avec l’aide financière de Bonaparte, selon ce qu’en rapportera plus tard la duchesse de Dino, le domaine de 12000 hectares comprend alors les châteaux de Valençay, Luçay et Veuil.

Talleyrand se rendra assez peu souvent dans son domaine de Valençay après son acquisition car l’Empereur l’accapare et l’emmène dans ses expéditions européennes. Il entreprendra néanmoins sa restauration, fera bâtir des communs, aménager des jardins, un parc et un potager.

Esprit curieux de toutes choses, Talleyrand est un libéral façon XVIIIe, au sens où il défend la liberté de s’instruire, de penser et de s’exprimer tout autant que celle du commerce et d’avoir la vie la plus agréable possible.

Il meurt le 17 mai 1838 à Paris à l’âge de 84 ans, il repose à Valençay.

L’après-midi, Roland nous a guidés au travers des principales pièces du château de Valençay où nous avons pu visualiser les faits et gestes de Charles Maurice à différentes époques de sa vie.

Une belle et agréable journée qui a permis de faire connaissance avec de plus jeunes ou de plus anciens, de retrouver des copains de promo,  et ainsi partager l’expérience et développer le réseau.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s